Qu’on soit fille ou garcon, la question se revele angoissante tant qu’on n’a jamais saute le pas.

Qu’on soit fille ou garcon, la question se revele angoissante tant qu’on n’a jamais saute le pas.

Pourtant, votre n’est gui?re si complique : il faut juste suivre ces deux pistes…

Nos astuces Afin de la premiere fois

1. Se parlerCe n’est gui?re la premiere chose a laquelle on crois spontanement, mais c’est vraiment l’une des plus importantes. On n’est jamais des betes ! Et le minimum de respect impose bien de verifier, avant de passer a l’acte, si les deux partenaires paraissent vraiment prets et d’accord. Cela est en mesure de malgre tout arriver qu’une attirance sexuelle incontrolable vous entraine dans le tourbillon avant d’avoir eu moyen de penser ouf. Dans ce cas, on se cause apres. En evitant, si possible, les banals « ca t’a plu ? » ou « c’etait beaucoup ? », mais en https://datingmentor.org/fr/sites-de-rencontre-blancs demandant, Prenons un exemple, plus precisement : « As-tu adore quand je t’ai fait ceci ? » plutot que de critiquer ouvertement une initiative du mari, cela peut le bloquer durablement. On va pouvoir insister dans ce qui nous a seduit ou cela nous plairait – l’opinion via ce qui n’est pas mentionne etant aussi assez claire.

2. Rester naturelTout a un peur de ne point etre a la hauteur, nombre de jeunes d’aujourd’hui se mettent en tete de realiser tous les exploits du Kama-sutra d’un coup ou d’endosser le role d’un roi ou d’une reine du porno. Mais leurs sources d’information paraissent biaisees, ce n’est pas i§a, Realiser l’amour. C’est une rencontre entre 2 individus qui vont prendre moyen de se connaitre, de decouvrir leur corps et celui de l’autre par la meme occasion, d’apprivoiser les pudeurs et des plaisirs. C’est partir dans l’exploration delicate des chemins de la jouissance, en guettant ses propres reactions et celles de l’autre ; tomber sur des gestes qui font plaisir, ceux qui font perdre la tete… et ceux qui ne font que dalle du tout. D’autant que des reactions aux initiatives paraissent differentes par rapport aux personnes, et ont la possibilite de aussi varier suivant les moments.

3. Se faire confiance« Ferons-nous “comme il faut“ ? » « Notre defloration va-t-elle etre douloureuse ? » Se lancer dans l’inconnu est source de doutes, c’est normal. Pour evacuer la peur d’avoir en gali?re, sachez que la rupture de l’hymen, si les desirs des deux partenaires seront synchros, ne provoque que rarement une vraie douleur, tout au plus 1 pincement bref. Si elle reste plus consequente, c’est souvent avec manque de lubrification du vagin (trop de precipitation a la penetration d’la part du mari) ou parce qu’il reste contracte via l’apprehension. Alors, restez zen : moins vous en ferez une montagne, plus bien se passera sans probli?me… Par ailleurs, qui n’angoisse gui?re un tantinet a l’idee d’exhiber un corps imparfait – un penis juge trop petit, d’la cellulite a toutes les cuisses – ou simplement le eventuel manque de technique ? Pour beaucoup aimer l’autre, il faut s’aimer suffisamment soi-meme, ne pas etre obnubile par la honte de son corps ou la crainte de decevoir. Soyez authentique, soyez grand, i§a suffit. Notre « perfection physique » (qui n’existe gui?re !) et la technique comptent bon nombre moins que la passion, la sensualite, la tendresse et le dialogue. Une retrouve reussie se vit avant tout dans la gourmandise et le respect.

4. Moduler la penetrationA priori, le va-et-vient que l’on adopte durant le coit n’a rien de bien sorcier, si votre n’est que la vitesse et la profondeur jouent un role non negligeable. Diverses femmes vont pouvoir apprecier les coups de reins reguliers facon marteau-piqueur du debut a J’ai fin ; mais d’autres – peut-etre la majorite – preferent 1 rythme varie, en commencant plutot via une cadence lente, puis en alternant passages rapides et mouvements plus langoureux, voire des petites pauses qui mettent le desir au supplice… et permettent a l’homme de retarder l’arrivee de l’ejaculation. Ainsi, il va i?tre conseille d’alterner la profondeur de la penetration, tantot plus superficielle (le premier tiers du vagin reste cense etre J’ai partie Notre plus facile a exciter), tantot version plongee profonde.

5. Sortir couvertEnfin, afin d’effectuer l’amour sans stress, n’oubliez pas le preservatif ! On peut attraper une maladie des la premiere fois, sans parler de la possibilite d’une grossesse. S’entrainer quelques fois chez soi a le mettre avant Au moment J evitera de se battre durant d’interminables minutes avec l’objet au moment crucial, au risque d’y perdre sa concentration ou son erection.

A lire Notre Sexe pour des debutants, de Didier Dillen, coll. « Les miniguides », Ecolibris, 4,90 €.

Leave a comment

Your email address will not be published.